L’échauffement en bodybuilding

échauffement musculation

échauffement musculation

L’échauffement est en bodybuilding, comme dans toute activité sportive, d’une importance capitale. Les muscles seront soumis pendant deux heures à des tensions extrêmes. C’est pourquoi il faut en début de chaque séance y consacrer entre 5 et 10 minutes. On distinguera deux étapes : les échauffements et les étirements.

Comment s’échauffer ?

Il servent à mettre la machine qu’est votre corps, en route. Par l’échauffement, on augmente les pulsations cardiaques (le coeur qui est lui aussi – rappelons-le – un muscle (particulier)), ce qui de ce fait augmente l’afflux de sang vers tout le corps. On fait donc comprendre au corps qu’il doit se préparer à souffrir !
On pratiquera, au choix, pendant environ 5 minutes l’un des exercices suivants en tout début de séance.

Le jogging : en fait peu adapté dans une salle de culturisme, à moins d’utiliser un tapis de course.

La corde à sauter : excellente pour l’échauffement, cet exercice peut être considéré comme l’un des plus pratique.

Le vélo d’appartement : réglez la difficulté afin de ne pas rester un quart d’heure à pédaler sans ressentir aucune fatigue.

Le rameur : très bon exercice car il est complet. Veillez cependant à bien l’exécuter (poussez avec les jambes tout d’abord, puis tirez avec les bras ensuite).

Échauffement individuel de chaque muscle :

Il convient en bodybuilding d’effectuer une série longue (poids légers), de 20 répétitions au début du travail de chaque groupe musculaire (et non de chaque exercice).
exemple : 1 série de 20 répétitions au tirage-nuque avant de commencer les exercices pour le dos.

Les étirements :

Ils sont indispensables pour ne pas perdre le peu de souplesse que possède un body builder (je plaisante, le bodybuilding bien pratiqué ne rend pas raide comme un bâton, Jean-claude Vandamme en est le meilleur exemple). Ils sont également nécessaire au bon développement du muscle, ainsi que pour éviter des courbatures trop importantes (les premières semaines, on y échappe pas, quoique l’on fasse !)
Vous pouvez soit étirer tous les muscles, soit seulement ceux que vous entraînez le jour même. A faire en début (après l’échauffement) et en fin de séance.