Femmes et musculation : anatomie

femmes musculation

femmes musculation

Les différences entre homme et femme proviennent sans doute d’un passé lointain. Au départ, le corps des deux sexes était équivalent quand aux possibilités musculaires et osseuses.

Avec le développement de la vie communautaire, les femmes préhistoriques se sont davantage cantonnés dans les travaux de foyer et de cueillette, car elles avaient des enfants à protéger. Le corps s’est adapté à cette réalité en cessant de produire des hormones nécessaires au grand développement musculaire. Il n’y a que des jambes, qui supportent la comparaison avec celles des hommes, prouvant, qu’un femme préhistorique devait savoir courir aussi vite qu’un homme.

Malgré tout, une grande partie des conseils concernant les hommes peut être appliquée aux femmes.

La principale différence se situe au niveau hormonal. Les glandes d’un homme produisent de la testostérone, celle d’une femme de l’œstrogène et de la progestérone. Ces hormones font que le taux de graisse corporelle est plus élevé chez une femme, et qu’elle n’obtiendra pas une musculature aussi développée qu’un homme.

Chez une femme, les os sont plus fins, le bassin est plus large. Des muscles, tendons et ligaments sont en même nombre et ils sont placés aux mêmes endroits. Mais une femme, même très musclée, ne pourra soulever une charge aussi lourde qu’un homme sous peine d’abîmer sa colonne vertébrale qui est beaucoup plus fine que celle d’un homme.

En comparaison à un corps masculin, le corps d’une femme est beaucoup plus menu sur sa partie haute (torse, bras, épaules). Les jambes sont plus longues et leurs muscles ont les plus grandes possibilités de développement.

programme-musculation-femme

Les femmes peuvent, tout comme les hommes, être ectomorphes, mésomorphes ou endomorphes (voir ce que dit à ce sujet Mous). Hormis cela, il existe deux grand types morphologiques :

– type androïde chez qui la graisse corporelle est située surtout sur les bras, les épaules, la poitrine et l’estomac. Les fesses et les jambes peuvent être très minces ;

– type gynoïde, chez qui la graisse corporelle est située surtout sur les fesses, les hanches, le ventre et les cuisses. Le torse peut être très mince, voire maigre.

Toutes les femmes appartient à l’un ou l’autre de ces groupes, quand elles sont à leur poids idéal, c’est-à-dire quand elles ne présentent pas une surcharge pondérale. Si elles sont enveloppées, il peut être difficile d’établir d’emblée leur type morphologique et le programme d’entraînement adéquat. La cellulite est l’apanage exclusif de la femme.

1 comment

Leave Comment
  1. wiam

    c’est la premiere fois que je fait la musculation ,et maintenat je soufre de l’enflure du biceps !! est ce que c’est normale pour la 1ere fois ou bien il faut que je visite un docteur ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *