Compléments et alimentation pour une bonne prise de muscle

calorie

calorie

L’alimentation pour une bonne prise de muscle est aussi essentielle que l’entraînement. La prise de muscle ne peut réussir que si l’alimentation est en surplus, cela signifie qu’il est nécessaire de manger plus que ses besoins, pour être certain de proposer au corps l’ensemble des nutriments dont il a besoin pour gagner plus de muscle.

Pour ce faire, le plus facile est de lui donner plus de nutriments que ce dont il a besoin, pour être sûr de ne pas avoir de manque. Effectivement, il est très dur de calculer précisément ce qui est essentiel au corps, et de ne fournir que ces quantités. Par conséquent, étant dans le doute, il est nécessaire de consommer plus que nécessaire afin de gagner plus de muscle. Dans le cas d’une « prise de muscle sec », tenter de ne prendre que le strict nécessaire serait courir le risque de ne pas manger suffisamment, et donc de ne pas progresser.

Pour manger suffisamment, il est alors nécessaire d’amplifier l’apport calorique habituel, et franchir le point calorique d’équilibre. Ce point se définit comme la quantité de calories qui permet de ne pas prendre du poids ni d’en perdre, donc de conserver sa masse.

Pour une bonne alimentation de prise de muscle, la règle est simple : il est nécessaire d’offrir plus de calories au corps que l’apport d’équilibre, ce qui va contraindre le corps à prendre de l’ampleur. Par la suite, si l’entraînement de prise de muscle est correct, une partie du poids gagné se transformera en muscle.

Quels sont les compléments alimentaires pour une bonne prise de muscle ?

En effet, il existe une centaine de variété de compléments alimentaires rendant difficile le choix des bons produits utiles à une prise de muscle. Avec une alimentation équilibrée, voici un « stack » (ou mélange) de compléments nutritifs utile pour une bonne prise de muscle.

  • Vitamines et minéraux (journalière) : Jouant un rôle précis et essentiel dans le processus biologique, ils assurent le bon fonctionnement de l’organisme.
  • Huile de colza (journalière) : riche en Oméga 3 (acide gras essentiel), contribue à la constitution et l’intégrité des membranes cellulaires, le bon fonctionnement des systèmes cardiovasculaire, cérébral, hormonal et inflammatoire, etc.
  • Caséine (journalière) : protéine extraite du lait, elle est lente à assimiler et stoppe la dégradation musculaire.
  • Créatine monohydrate (journalière et/ou jours d’entrainement) : elle améliore les performances musculaires et réduit la fatigue mentale due aux séances d’entrainement.
  • Whey isolat (prise pendant les jours d’entrainement) : Facile à assimiler, elle contribue grandement à la régénération et la reconstitution musculaire.
  • BCAA (jours d’entrainement) : acides aminés anti-catabolique, elle limite la dégradation des protéines et est une source d’énergie directe pour les cellules musculaires.
  • Hydrate de carbone (pendant l’entrainement) : il est utilisé comme carburant pour les muscles durant la séance.
  • Œufs (après l’entrainement) : améliorent la teneur en protéine et est facile à préparer.

Ce mélange de compléments n’est en aucun cas un idéal mais l’association des compléments le composant en améliore l’efficacité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>